L'affection chez le chat : vous aime t-il ?

Avoir un animal de compagnie, tel que son nom l’indique nous apporte une présence au quotidien voire une source de réconfort. Des personnes qui prenne le chat pour ce qu’il est, un animal que l’on respecte, à ceux qui  y voient presque un membre de la famille, on a tous tendance à penser que notre chat nous « aime » ou qu’il « n’aime pas » telle ou telle personne.

Sentiment ou émotion ?

Dire d’un animal qu’il aime ou qu’il déteste c’est lui prêter des sentiments or un chat (ou un chien) ne ressent pas de sentiment mais plutôt des émotions.

Cela tient au fait qu’éprouver un sentiment engendre des notions complexes de conscience, de retour sur soi, d’appréhender le monde autrement que par ses sens. Un sentiment est un état affectif complexe et durable lié à certaines émotions ou représentations et l’Homme peut se détacher de ses sens, voir ce qui l’entoure avec des valeurs, une morale, se représenter ce qui n’existe pas et créer des choses qui ne lui sont pas utiles en terme de survie. Ainsi aimer est un sentiment qui comprend plus que de l’attachement ou de l’attirance, il peut y avoir des valeurs spirituelles. L’homme peut aimer quelqu’un qui n’existe pas réellement alors que l’animal sera attaché à ce qui vit avec lui.

Les animaux  perçoivent le monde en fonction de leur vue, ouïe, odorat, toucher et goût : il ressente des émotions utiles !  Utile en terme de vie, de survie et ce, bien avant que le chat ou le chien ne soit domestiqués. L’émotion permettra à l’animal d’exprimer ce qu’il ressent d’un point de vue physiologique : avoir peur lui permettra d’échapper au danger, l’excitation lui permettra d’évacuer le chamboulement émotionnel ressenti face à l’arrivée de son maître, le contentement l’apaisera lors des moments d’échanges affectif etc…

Et alors, notre chat ne ressent rien pour nous alors ?

Ne pas être en mesure de ressentir un sentiment, ne veut pas dire qu’on ne ressent rien du tout. Votre chat ne vous « aime » pas dans le sens qu’on prête à ce mot mais on dira plutôt qu’il vous « affectionne ». L’affection étant une émotion de bien-être, elle est ressentie par le chat attaché à son maître avec qui il se sent bien, sécurisé et apaisé. Il aura alors besoin d’échanges affectifs qui se manifestent par des frottements de la tête, des ronronnements, des léchages de la main ou du visage, des vocalises en guise de communication (*) entre autres. Certains chats sont plus attachés que d’autres et ceci en fonction du sevrage plus ou moins précoce qu’il aura subit. Attention toutefois, à la satisfaction que l’Homme ressent face à un chat « pot de colle » car ces chats là vivront très mal les séparations, même de quelques heures et face à un tel manque, on risque de voir celui-ci devenir malpropre ou agressif (ce qui ne sera donc pas de la vengeance mais de la frustration).

En définitif, plus vous aurez conscience du monde émotionnel de votre chat et du respect dû à ces diverses émotions qui expriment forcément quelque chose de primaire alors votre chat sera plus proche de vous, il vous affectionnera d’autant plus. Parce qu’un chat ne se sent pas coupable mais appréhende votre réaction d’énervement qu’il connaît bien, parce qu’un chat n’a pas envie mais qu’il a besoin, parce que votre chat n’est jaloux mais plutôt frustré, parce que votre chat n’est pas gentil mais qu’il gère bien ses émotions ou parce que votre chat n’est pas méchant mais qu’il exprime un mal-être ou se défend d’une agression : garder à l’esprit que vous pouvez aimer votre chat en respectant ses émotions !

(*) Attention, ces signes peuvent aussi signifier un énervement, un mal-être notamment quand on caresse un chat qui finit par mordre.

 Gwendoline LE PEUTREC-REDON